10 mars 2023

Le CSEM coordonne le cluster suisse d’un projet européen qui vise à développer des solutions technologiques de pointe pour l'agriculture et la sylviculture durables

Le CSEM coordonne le cluster suisse d'un consortium européen de 51 millions d'euros appelé AGRARSENSE. Le projet cherche à développer la productivité agricole et forestière et va développer des technologies européennes de pointe en matière de composants et de systèmes électroniques pour les besoins futurs. À terme, il va également renforcer la résilience européenne dans les secteurs critiques et contribuer de manière décisive aux objectifs de durabilité et à l'atténuation des changements climatiques. Le cluster suisse comprend six partenaires : Agroscope, CHANGINS, Swisens SA, Swiss Vault Systems GmbH, Vivent SA et CSEM.

Les membres du projet AGRARSENSE présent à la réunion de lancement à Berlin le 17-18 Janvier 2023. © Fraunhofer IZM.
  • Des PME s'associent à des centres de recherche appliquée pour développer des solutions technologiques de pointe en matière de composants et systèmes électroniques pour l'agriculture et la sylviculture.
  • La recherche porte sur les capteurs, l'intégration connexe, les logiciels, la connectivité et la gestion des données.
  • L'accent est mis sur la sûreté, la sécurité et la fiabilité de la recherche ainsi que sur le déplacement autonome et les plateformes robotiques.

Une alimentation adéquate et sa sécurité constituent un défi mondial, impacté par les effets rapidement aggravants du changement climatique, des chaînes d'approvisionnement, des pénuries de main-d'œuvre humaine et des agressions politiques et militaires, pour n'en nommer que quelques-uns. Nous avons besoin d’une productivité agricole et forestière transparente et améliorée de même que d’un accès facile à l’innovation technologique de pointe et à l’automatisation. En outre, une utilisation plus durable des engrais et de l’irrigation est essentielle pour sauver le climat. La résilience européenne exige donc des solutions technologiques efficaces allant du matériel à la gestion globale des données.

Priorité à la sécurité alimentaire et à l'amélioration de la productivité agricole et forestière

Le projet AGRARSENSE, lancé en janvier 2023, répond à ces besoins en développant des technologies pour sept cas d'utilisation différents qui représentent sept angles de l'agriculture et de la sylviculture européennes d’aujourd’hui : serres, agriculture verticale, viticulture de précision, robotique agricole, machines forestières, gestion optimale des sols et de la fertilisation ainsi que gestion de l'eau liée à l'agriculture. La recherche technologique sur les composants et les systèmes électroniques comprend, par exemple, les capteurs de plantes, de sols et d'eau et leur intégration, ainsi que les logiciels, la connectivité et les solutions de gestion des données. La recherche en matière de sûreté, de sécurité et de fiabilité ainsi que les plateformes robotiques et de déplacement autonome ouvrent la voie à une utilisation commerciale complète des résultats du projet.

AGRARSENSE rassemble un total de 52 partenaires de 15 pays de l'UE

« Nous sommes fiers de stimuler l'innovation européenne grâce au projet AGRARSENSE », déclare Peter Assarsson de Komatsu Forest AB, le coordinateur général du projet. « Le projet vise des impacts technologiques et économiques remarquables, non seulement en développant des solutions de pointe pour les consommateurs, mais aussi pour les partenaires du projet et la société dans son ensemble. D'ici 2030, les nouvelles technologies développées dans le cadre d'AGRARSENSE devraient générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 250 millions d'euros pour les entreprises participantes. En outre, le projet vise à générer 49 nouveaux produits, 80 nouveaux partenariats, des centaines de nouveaux emplois et des investissements supplémentaires », ajoute-t-il. 

« AGRARSENSE forme un écosystème de recherche et d'innovation qui profite non seulement à tous les partenaires impliqués, mais aussi au secteur agricole et forestier européen dans son ensemble », déclare, Axel Wille de l’institut Fraunhofer EMFT,l'un des initiateurs du projet et le coordinateur technique du projet. « De nouvelles combinaisons innovantes et la pollinisation croisée des technologies permettent d’accélérer l’innovation et de générer des savoirs. Alors que les grandes entreprises assurent un impact économique et technologique plus large, les PME jouent un rôle clé dans le consortium, puisqu'elles représentent 44 % des partenaires », conclut Erika Györvary du CSEM, l'autre initiateur du projet.

 

Le CSEM coordonne le cluster suisse : Augmenter l’efficacité de l'agriculture et la sylviculture en limitant l'impact sur l'environnement

Les activités des six membres du cluster suisse seront coordonnées par le CSEM. Ces membres sont Agroscope, affilié à l'Office fédéral de l'agriculture, la Haute école de viticulture et d'œnologie de CHANGINS, membre du groupe de la Haute école des sciences et des arts de Suisse occidentale (HES-SO), Swisens AG, Swiss Vault Systems GmbH et Vivent SA.

Partenaires du projet du consortium

Coordinateur du projet : Komatsu Forest AB

Partenaires du projet par ordre alphabétique :

Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Cientificas, AGreenCulture, Aquamonitrix Ltd., Beenen B.V., Berg Product B.V., Besi Netherlands B.V., CISC Semiconductor GmbH, Consiglio Nazionale delle Ricerche,  Consiglio per la ricerca in agricoltura e l'analisi dell'economia agraria, CSEM, DAC Spolka Akcyjna, Demcon Industrial Systems Groningen B.V. (Affiliate), Demcon Optiqua B.V. (Affiliate), Demcon Unmanned Systems B.V., Eidgenöessisches Departement für Wirtschaft, Bildung und Forschung, Fraunhofer Gesellschaft zur Förderung der angewandten Forschung e.V., Graphenea Semiconductor Sl, Guideline Geo, Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale, Heimann Sensor GmbH, Hoogendoorn Automatisering B.V., Integrated Detector Electronics AS, Kovilta Oy, Lapland University of Applied Sciences, Latvijas Universitates Matematikas un Informatikas Instituts, LetsGrow.com B.V. (Affiliate), Microfluidic Chipshop GmbH, Netsens S.r.l., Ommatidia Lidar S.L., Politechnika Gdanska, Probot Oy, Research Studios Austria Forschungsgesellschaft Mbh, RISE Research Institutes of Sweden Ab, Rumbletools, Sabiedrība ar ierobežotu atbildību “SunGIS”, Smart Greenery GmbH, Smartmotion S.R.O., Sobolt B.V., Softtech Yazılım Teknolojileri Araştırma Geliştirme ve Pazarlama Ticaret A.Ş., Soil Scout Oy, Swisens AG, Swiss Vault Systems GmbH, Sysman Progetti & Servizi S.r.l., Technische Universiteit Delft, TTControl GmbH, TTControl S.r.l., TTTech Computertechnik AG (Affiliate), Tyndall, Unikie Oy, Vivent SA, Západočeská univerzita v Plzni (University of West Bohemia). 

À propos d’AGRARSENSE 

AGRARSENSE est un projet d’une durée de trois ans regroupant 52 partenaires en provenance de 15 pays européens et disposant d’un budget global de 51 M€. Il est cofinancé par le programme KDT JU d’Horizon Europe, les agences de financement nationales des pays participants et les partenaires du consortium. Le consortium du projet est composé de 24 PME, 13 grandes entreprises et 15 organisations de recherche et de technologie. Géographiquement, le consortium couvre l'Europe du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest : Finlande, Suède, Norvège, Lettonie, Irlande, Pays-Bas, France, Allemagne, Pologne, Autriche, République Tchèque, Espagne, Italie, Suisse et Turquie. Le consortium couvre l'ensemble de la chaîne de valeur, y compris les capteurs et les composants, le conditionnement et l'intégration matérielle, les logiciels, les algorithmes, les développements de connectivité et les aspects système, ainsi que les éléments de test, de fiabilité, de cybersécurité et de sécurité des utilisateurs. Le consortium et la proposition de projet ont été élaborés avec l'aide de Spinverse. 

À propos de Chips JU

Chips JU est un partenariat public-privé qui soutient les capacités de recherche, de développement et de fabrication dans l'écosystème européen des semi-conducteurs. Il permet de faire face aux pénuries de semi-conducteurs et de renforcer l'autonomie numérique de l'Europe.

https://www.chips-ju.europa.eu/

Ce projet est soutenu par l'entreprise commune Chips (convention de subvention n° 101095835) et ses membres : Finlande, Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Suède, Suisse. Ce travail comprend un financement complémentaire du Secrétariat d'État suisse à l'éducation, à la recherche et à l'innovation (SERI).

Pour de plus amples renseignements  

Peter Assarsson, Coordinateur général du projet, Komatsu Forest AB  
Courriel : peter.assarsson@komatsu.se  

Axel Wille, Fraunhofer EMFT 
Courriel : Axel.wille@emft.fraunhofer.de 

Erika Györvary, coordinatrice du cluster suisse, CSEM 
Courriel : Erika.Gyoervary@csem.ch