2 novembre 2021

2021 CSEM Digital Journey award

Digitel SA, ainsi que Sucre Suisse et Salines Suisses remportent le prix CSEM Digital Journey 2021

Winners 2021 CSEM Digital Journey

A travers son concours CSEM Digital Journey, le CSEM offre son soutien technologique et son expertise numérique à deux projets de digitalisation, à hauteur de 100'000 francs chacun. Cette année, ce sont trois entreprises qui sont lauréates : Digitel SA, qui veut développer des systèmes inédits pour optimiser la consommation énergétique d’installations frigorifiques, et Sucre Suisse et Salines Suisses, qui ont fait candidature commune, pour leur besoin de solutions digitales pour prédire les défaillances dans les pompes industrielles. Les deux prix ont été remis lors de laconférence de lancementde l’événement FORWARD, organisée par l’EPFL, Le Temps, PME Magazine et le CSEM.

Lancé en2018, le prix CSEM Digital Journey vise à soutenir les PME suisses dans leurs projets de transformation digitale, afin d’accroître leur compétitivité sur le marché international. Cette année, le CSEM a récompensé deux lauréats : Digitel SA, basée à Cugy (VD), ainsi que les producteurs de sucre et de sel nationaux Sucre Suisse et Salines Suisses, qui ont fait candidature commune. Les deux gagnants pourront chacun puiser dans le catalogue de compétences et de technologies du CSEM, et bénéficier d’un accompagnement technologique personnalisé d’une valeur CHF 100'000.-

L’intelligence artificielle pour repérer les failles dans les pompes industrielles

Principal fournisseur de sucre de Suisse, Sucre Suisse SA emploie environ 250 collaborateurs dans les sucreries de Frauenfeld et d’Aarberg, et assure la transformation, pendant la période de récolte, de quelque 10 000 tonnes de betteraves par jour et par usine. Les Salines Suisses extraient, stockent et distribuent quant à elles jusqu’à 600 000 tonnes de sel par année, et assurent l’approvisionnement en sel de toute la Suisse, grâce aux trois salines de Schweizerhalle, Riburg et Bex.

Avec l’aide du CSEM, les deux PME entendent relever un défi commun : utiliser l’intelligence artificielle pour prédire les défaillances dans leurs pompes industrielles, dans lesquelles circulent différents types de fluides - Sucre Suisse possède par exemple plus de 150 pompes pour 50 kilomètres de pipeline. Actuellement, il n’y a pas d’analyse proactive des pompes, ce qui empêche une détection précoce des défauts. Les défaillances ne sont donc constatées que tardivement, ce qui peut entraîner des interruptions coûteuses.

Une analyse prédictive permettrait de repérer les défauts en amont, d’optimiser les processus et d’économiser de l’énergie.

Réduire de 5 à 10 % la consommation en énergie des installations frigorifiques

Créée en 1989, Digitel SA est spécialisée dans le développement et la mise sur le marché de solutions de régulation et de gestion à distance d’installations frigorifiques, que ce soit pour la grande distribution alimentaire, l’hôtellerie ou encore l’industrie. Or ces systèmes sont gourmands en énergie. En Suisse, rien que pour l’industrie, les supermarchés et les entreprises de service, leur consommation en électricité représente quelque 11'000 GWh, soit le septième de la consommation électrique nationale.

Forte de ce constat, Digitel SA a déjà développé une première solution pour identifier la surconsommation énergétique. L’entreprise souhaite à présent s’allier au CSEM pour commercialiser une solution complète d’efficacité énergétique exploitant l’intelligence artificielle. L’idée étant de fournir aux utilisateurs finaux des outils pour diagnostiquer en continu un parc d’installations, quantifier leur consommation énergétique, signaler les anomalies et leurs causes, ainsi qu’optimiser le bilan énergétique.

Très rapidement, cette solution pourrait s’appliquer au parc d’installations Digitel en service, et générer des économies d’énergie de l’ordre de 5 à 10%.  

«  La digitalisation est une source de différentiation forte en termes de services pour de nombreuses PME suisses. Comme le démontrent nos deux lauréats, elle permet également une réduction des coûts, par exemple en minimisant les défaillances techniques ou en éliminant les gaspillages énergétiques », déclare Alexandre Pauchard, CEO du CSEM.

Le concours CSEM Digital Journey s’adresse aux entreprises de moins de 250 collaborateurs, dont les ressources économiques et humaines ne sont pas forcément suffisantes pour affronter les défis de la numérisation.

Le jury

  • Président : Bahaa Roustom, responsable Business Development du CSEM
  • Silvio Bonaccio, responsable du transfert technologique à l’EPFZ
  • Nicolas Bürer, directeur de digitalswitzerland
  • Ursula Oesterle, vice-présidente pour l’innovation à l’EPFL
  • Raphaël Rollier, responsable innovation et management de produits à l’Office fédéral de topographie Swisstopo
  • Robert Rudolph, membre de la direction de Swissmem, chef de la division innovation et numérisation
  • Christian Wasserfallen, conseiller national
Communiqué de presse