26 octobre 2020

La nouvelle Tissot T-Touch Connect Solar

Tissot lance sa Tissot T-Touch Connect Solar : une montre suisse hybride et connectée, qui combine un bijou de tradition, et des fonctionnalités connexes. Elle a le potentiel de garantir six mois d'autonomie en mode connecté et des années en mode déconnecté. Le CSEM a participé à la réalisation de son écosystème : il a mis au point un cadran photovoltaïque unique et a contribué au développement du système d’exploitation à très faible consommation d’énergie.

Respectueuse de la vie privée, interactive et autonome, contemporaine et durable, Swiss Made, la nouvelle Tissot T-Touch Connect Solar fait son entrée sur le marché. Il s’agit d’une montre connectée, riche de fonctionnalités et rechargeable par le rayonnement solaire.

Issue d'une longue lignée de montres tactiles, et étanche à 100 mètres, la nouvelle montre se compose de matériaux durables, ce qui lui permet d'échapper naturellement à l’obsolescence et en particulier à l’obsolescence programmée des produits électroniques.

Fonctions

Côté pratique, on retrouve les fonctionnalités de base d'une T-Touch Expert Solar, comme le compte à rebours, les divers chronomètres et alarmes, ainsi que des fonctions météo et altimètre. S’y ajoutent un traqueur d'activité, ainsi que des possibilités de notifications d’appel, de messages, d’applications ou de mise à jour, grâce à l’interaction entre le système d’exploitation à basse consommation Swiss Made SwALPS (Swiss Autonomous Low Power System), et un smartphone. Enfin, comme toute T-Touch, elle est pilotée avec sa glace saphir tactile, sa marque de fabrique originelle.

Aucun fournisseur n'a la main sur les données par le biais d'un composant ou du système d’exploitation. Et ni la montre ni son application n'envoient de données à un tiers.         

Sécurité des données

La T-Touch Connect Solar se distingue surtout par un atout de taille : elle est Swiss Made. Cette certification d’origine des composants et de la main d’œuvre est une garantie de qualité d’exécution et de sécurité. Aucun fournisseur n'a la main sur les données par le biais d'un composant ou du système d’exploitation. Et ni la montre ni son application n'envoient de données à un tiers. 

Basse consommation et cadran solaire 

Pour atteindre une autonomie maximale, tous les composants électroniques de la T-Touch Connect Solar sont à basse consommation. Elle est dotée d’un système d’exploitation ultra-basse consommation, baptisé SwALPS, dont le cœur a été développé au CSEM en collaboration avec le Swatch Group. En parallèle, Une cellule solaire, elle aussi mise au point au CSEM Neuchâtel, fait office de cadran.

Grâce à ces innovations, la T-Touch Connect Solar est capable de rester fonctionnelle quasi-indéfiniment en mode déconnecté, et durant plusieurs mois en mode connecté, en fonction de son usage et de son exposition à la lumière.

Enfin, la T-Touch Connect Solar est universelle. Elle est compatible avec les systèmes d'exploitation mobiles iOS, Android et Harmony. La Tissot T-Touch Connect Solar est la première smartwatch compatible avec le système Huawei. Des mises à jour ultérieures étendront encore ses capacités. Par ailleurs, lorsqu’elle n’est pas connectée à l'application, la T-Touch Connect Solar reste l'équivalent d'une T-Touch Solar Expert, modernisée.

Interviews 

Sylvain Dolla, CEO, Tissot

D’où est venue l’idée de créer votre propre système d’exploitation pour cette T-Touch Connect Solar ?

Le but premier de ce projet était de développer une montre à laquelle venaient s’ajouter des fonctions connectées et utiles. Ensuite, un des points majeurs était d’être indépendant. Il semblait alors évident depuis le début qu’il fallait développer un système d’exploitation propre. Le Swatch Group étant l’un des actionnaires importants du CSEM il nous semblait tout à fait légitime de collaborer sur ce projet.

Quels sont les éléments sur lesquels le CSEM a contribué ?

Tissot a mandaté le CSEM pour le développement des cellules solaires esthétiques, ainsi que pour la création du cœur du système d’exploitation réalisé en collaboration avec des entités de Swatch Group telles qu’ETA, EM Microelectronic-Marin, Renata, etc. Le CSEM a participé aux différentes étapes du processus et suivi les impulsions venant de chez Tissot, tout en apportant ses propres idées.

Julien Bailat, Section Head, Thin Film Devices

Julien Bailat et son équipe du CSEM ont développé le cadran solaire de la T-Touch Connect Solar, et mis au point les procédés pour le fabriquer. Grâce à l’expertise du CSEM en dépôt de couches minces et en microfabrication, ils ont délivré une cellule PV particulièrement performante aux basses illuminations, avec un design complexe et des spécifications horlogères : haute esthétique et grande précision dimensionnelle.

Quels ont été les défis à surmonter pour réaliser ce cadran si particulier ?

Réunir sur une même pièce les performances électriques d’une cellule photovoltaïque, l’esthétique d’un cadran de montre et la précision d’une pièce horlogère était un défi pour nos équipes.

Pour répondre aux exigences horlogères, nous ne pouvions pas nous baser sur les technologies photovoltaïques pures. Nous avons dû recourir à des technologies propres à d’autres secteurs, comme celui de la microélectronique ou de la MedTech. La cellule photovoltaïque doit en effet être produite sur verre, un matériau particulièrement difficile à usiner avec une haute précision et une bonne vitesse d’exécution.

Comment s’est passé le transfert à la production ?

Le passage du développement à l’industrialisation a représenté un formidable défi pour l’équipe de Recherche et Développement du CSEM. Heureusement, nous avons pu nous appuyer pour l’occasion sur l’aide et le savoir-faire du Swatch Group et des entreprises de la région.

En quoi ce développement est-il unique ?

Le cadran et la cellule ne font qu’un. Les cellules photovoltaïques utilisées dans les montres sont en général cachées par un cadran semi-transparent de décor. Ici, dans la solution proposée, la surface photovoltaïque est elle-même porteuse de l’esthétique du cadran horloger, ce qui permet d’améliorer l’efficacité et augmenter l’autonomie.

Edo Franzi, Section Head, Firmware & Security for Connected Devices

Entièrement Swiss Made, le système d’exploitation et le noyau temps-réel, le cœur de la T-Touch Connect Solar permettent d’assurer à l’utilisateur une sécurité optimale des données, et une consommation minimale à tout moment. Plus de 20 ans d’expertise du CSEM dans les domaines très pointus de la micro-informatique et de la gestion de la très faible consommation ont permis d’arriver à ce résultat.

Quelles sont les origines du système d’exploitation SwALPS ?

Ma passion pour les systèmes d’exploitation et les noyaux temps réel a commencé lorsque je travaillais comme assistant chez le Prof Nicoud au Lami, un ancien laboratoire de l’EPFL. Le système que j’y développais servait alors à piloter des robots mobiles. Lorsque je suis arrivé au CSEM des années plus tard, nous avons développé un système d’exploitation basé sur ces connaissances pour des microprocesseurs modernes, et l’avons adapté pour des applications plus générales. Une version unique et spécifique, développée conjointement avec le Swatch Group, équipe à présent la toute nouvelle T-Touch Connect Solar.

Quels ont été les défis à surmonter, et qu’est-ce qui rend ce développement unique ?
La difficulté est principalement d’assurer à tout moment une consommation extrêmement minime de la montre. Cela a été possible grâce au noyau temps réel du CSEM. Nous avons dû nous adapter au mieux et jongler entre les standards horlogers, le matériel à disposition et les contraintes de consommation. Il était essentiel de nous aligner sur les exigences industrielles et les besoins des horlogers, afin d’assurer la qualité et la testabilité des logiciels. Ce développement a bénéficié de beaucoup d’innovations dans le domaine, qui sont nécessaires pour assurer le côté « ultra low power » de la montre.

Caractéristiques

  • Swiss Made
  • Système d’exploitation à basse consommation SwALPS
  • Boîtier en titane, revêtement PVD noir et or rose
  • 47 mm de diamètre ; 15.3 mm d'épaisseur
  • Poussoirs gravés
  • Couronne électronique
  • Lunette en céramique
  • Marquages de la rose des vents luminescents
  • Verre en saphir inrayable et tactile
  • Etanche 100 m (10 ATM)
  • Mouvement à quartz, recharge solaire
  • Cadran à cellules photovoltaïques
  • Ecran digital MIP à basse consommation (Memory In Pixel)